Gemeente De Panne

Églises et cimetières

Cimetière militaire Adinkerke Church of Our Lady De Panne: Belgian military cemetery St Audomarus Church

Églises

Chapelle des Missionnaires Oblats

 ‘L’église des Pères’ est l’œuvre des pères oblats qui se sont installés à De Panne en 1906.
Durant la Première Guerre mondiale, De Panne était le centre de la Belgique libre. Au cours de cette période houleuse, le roi Albert Ier et sa famille ont séjourné dans la station balnéaire. Ils assistaient aux offices dans la chapelle des pères oblats.
Vers 1925, le père supérieur Mazure fit construire une réplique de la grotte de Lourdes à côté de la chapelle. À la demande du prieur, le roi Albert Ier permit à la chapelle de porter le titre de ‘chapelle royale’.

Église Notre-Dame

Un arrêté royal datant du 25 novembre 1926 institua la paroisse Notre-Dame. L’édification d’une église le long de la Zeelaans’avérait impérative en raison de la croissance des activités touristiques résultant de la Première Guerremondiale.
De style néoroman, l’église Notre-Dame fait partie des précurseurs des églises typiques de la côte, avec leur esprit progressif et monumental datant des années 50 et 60.

Église Saint-Audomar

L’actuelle église-halle fut érigée vers 1855 dans un style néogothique.
En partie construits en grès de fer, la tour (actuellement la tour occidentale) et le transept sont d’origine. Au cours de l’histoire, l’église fut détériorée ou détruite à plusieurs reprises.

Église Saint-Pierre

Conçue par l’architecte de Veurne Jozef Vinck, cette église-halle à trois nefs de style néogothique a été construite en brique jaune, à une époque où De Panne n’était encore qu’un hameau de pêcheurs faisant partie d’Adinkerke, à l’endroit où se trouvait autrefois une chapelle datant d’environ 1878. Sa tour fut érigée en 1936, alors que l’église ne se trouvait plus dans le centre de la ville depuis un certain temps en raison de la construction du quartier Dumont.

Cimetières

Adinkerke : cimetière militaire anglais

Ce cimetière militaire anglais compte 168 tombes de soldats britanniques tombés durant la Première Guerremondiale. Cinquante-deux soldats et trois aviateurs britanniques, quarante soldats tchèques et slovaques et un soldat égyptien, tous morts durant la Deuxième Guerremondiale, y reposent également. Depuis 1970, une cérémonie y est tenue chaque année en mai, à la mémoire des Tchèques et des Slovaques qui perdirent la vie en ces lieux durant la Deuxième Guerremondiale.
Toutes les tombes portent le même type de gravure. Aucune distinction de rang n’est établie, et toutes les pierres tombales sont identiques.

Adinkerke : cimetière militaire belge

Un cimetière militaire aurait été aménagé dès la fin de septembre 1914, en guise d’extension au cimetière existant. De nombreux défunts qui s’y trouvent enterrés sont morts dans l’une des infrastructures médicales des environs. Aujourd’hui, 1 651 Belges, un Français et 67 Britanniques reposent au cimetière militaire d’Adinkerke. Au fond du cimetière, l’allée centrale compte cinq tombes privées.

De Panne : cimetière militaire belge

Au début de la grande guerre, les défunts de De Panne étaient toujours enterrés au cimetière d’Adinkerke. Un an après l’indépendance de la commune de De Panne en 1911, on avait tenté en vain d’acquérir des terres en vue d’y implanter un cimetière communal. Ce n’est qu’en janvier 1918 que le cimetière actuel fut aménagé, avec une partie militaire et une partie civile. Aujourd’hui, le cimetière militaire de De Panne compte 3 739 tombes.

De Panne : cimetière civil

Le monumental cimetière de De Panne se compose d’une partie militaire et d’une partie civile. Il fut aménagé en 1918 en plein cœur des dunes, près du ‘Moeder Lambik’.
Le cimetière compte à la fois des monuments commémoratifs et des monuments plus petits.